Comment calculer les congés payés ?

Un employé dans une société publique ou encore privé a des droits de congés payés. Ces derniers sont fixés en fonction de son temps de travail au cours d’une année. Pour que vous ne puissiez pas vous tromper, voici les critères essentiels à tenir en compte.

 

Le nombre de jours acquis dans un congé payé

Les congés payés sont comptés sur une période qui va soit du 1er janvier de l’année A au 31 décembre de l’année A+1 soit du 1er juin de l’année A au 31 ami de l’année A+1 pour tous les employés en général. Cette période est fixée pour les salariés dont les congés payés sont gérés par une entité externalisée ou une caisse de congés payés. Toutefois, votre employeur peut fixer une période de référence différente. Un employé capitalise 2,5 jours de congés par mois. Ceci va générer un cumul de cinq semaines par période de référence annuelle ou 30 jours de congés par an. Actuellement, un employé peut jouir de congés dès son embauche suite à la loi Travail sortie le 8 août 2016.

 

Le congé payé pour un CDD ou un travailleur à temps partiel

Le type de contrat d’un employé fait souvent l’objet d’une question inquiétante aux yeux des futurs salariés d’une entreprise. Quel que soit le type du contrat : CDD, contrat à temps partiel ou autre, ceci ne change pas le mode d’acquisition. L’employé à temps partiel ou à mi-temps acquiert toujours 2,5 jours et non pas 1,25 ou même 1 jour par mois de travail. Toutefois, on déduit un jour de congé entier pour une absence même si celle-ci dure seulement une le matin ou l’après-midi. Le décompte des congés se fait pendant les jours ouvrables. Ainsi, les jours travaillés que l’on calcule sont ceux allant du lundi au vendredi, à l’exclusion des jours fériés et non travaillés.

 

Le congé de maternité payé : durée

Une salariée attendant un heureux événement est protégée par la loi dès qu’elle déclare sa grossesse à son employeur. Le congé de maternité commence 6 semaines avant la date prévue d’accouchement et 10 semaines après la naissance du bébé, ce qui fait un total de 16 semaines. Pour une naissance multiple, le congé va durer 46 semaines, 24 semaines avant la naissance et 22 semaines après. L’heureux papa bénéficie d’un droit de congé de 11 jours, le samedi et le dimanche ou un jour férié sont compris. Pour une multiple naissance, le papa bénéficie de 18 jours consécutifs. Si toutefois votre accouchement a lieu prématurément et que votre petit doit être hospitalisé, vous bénéficierez d’un congé maternité indemnisé et plus long. L’indemnité de repos en question sera ajoutée du nombre de jours entre la naissance et 6 semaines avant la DPA (date prévue d’accouchement).Dans le cas contraire, si le bébé a décidé de dépasser la date du terme,le congé pré-natal est prolongé jusqu’à la date de l’accouchement et le congé post-natal ne sera pas modifié dans ce cas.