Comment entretenir vos couteaux de cuisine ?

Le couteau de cuisine est l’un des ustensiles dont l’efficacité dépend de l’entretien. Autrement dit, pour qu’il puisse conserver son tranchant, vous devez bien y prendre soin. Cette mesure est aussi nécessaire d’un point de vue hygiénique, compte tenu des nombreux usages de cet ustensile de cuisine. Alors, pour maintenir le tranchant et la propreté de votre couteau, vous devez cultiver au quotidien certaines habitudes lors de son utilisation, et de temps à autre prendre d’autres mesures d’entretien.

Bien choisir votre surface de coupe

La nature de la surface de coupe est un facteur qui influence la qualité du tranchant de votre couteau de cuisine. A cet effet, les spécialistes de la coutellerie conseillent de préférer les planches en bois (hêtre ou bambou) aux plans de coupe en granite, en verre, en marbre, en verre ou en inox. De même, est-il déconseillé de faire usage de ce type d’ustensile pour couper dans une poêle ou dans une casserole, au risque d’endommager aussi bien le récipient que le couteau.

Sur Ustensiles-et-cuisine.fr, vous trouverez plusieurs types de couteaux prévus pour divers usages. Une telle spécificité reste le moyen d’assurer la longévité de chaque déclinaison de cet ustensile. En effet, les lames de cet accessoire de coutellerie sont pensées selon l’usage qui en sera fait. Détourner le couteau de cuisine de sa destination affecterait donc son tranchant. Il existe en outre d’autres moyens d’entretien et de lavage pour cet ustensile.

L’entretien selon la nature de l’acier de fabrication

En coutellerie, il est conseillé que l’entretien puisse idéalement se faire selon l’acier constituant la lame de votre couteau.

La céramique et l’acier inoxydable

Il s’agit là de deux matériaux qui naturellement, ont une durée de vie très élevée. Les entretenir régulièrement serait forcément avantageux, encore que cet entretien peut se faire en un rien de temps. Le couteau de cuisine en céramique s’entretient facilement parce que cette matière est peu encline à la corrosion, puisque chimiquement neutre (Ph 7). Après utilisation, le rincer à l’eau, puis le laisser sécher devrait suffire à en conserver longuement le tranchant.

Il en sera de même si cet ustensile est en acier inoxydable, à cause de la forte teneur de chrome dans cette matière particulièrement insensible à l’oxydation. Plus de détails à ce sujet sur gataka.fr. De l’eau chaude et du savon, ou tout autre produit de lavage doux, permettrait de l’entretenir après usage. Toutefois, il serait bien d’éviter de le laver avec des liquides de vaisselle, et de le sécher à l’air libre. N’oubliez pas d’essuyer la lame de ce couteau de cuisine avec un torchon en coton ou un chiffon anti-rayure.

L’acier carbone

Un couteau utilisable en cuisine et dont la lame est en acier carbone est plus en proie à la corrosion, parce que dépourvu d’alliage pouvant le protéger contre ce phénomène. Pour cela, il est souhaitable de l’essuyer après chaque utilisation, à l’aide d’un chiffon propre imbibé d’eau. Si vous tenez quand même à le nettoyer au robinet, évitez de le laisser tremper longtemps dans l’eau, et d’utiliser du savon, du détergent ou un produit de vaisselle.

Pour entretenir un couteau de cuisine en acier carbone avec de l’eau, essuyez la lame avec un chiffon propre aussitôt après l’avoir nettoyé avec une éponge humide. De même, séchez-le à l’air libre, et protégez-le de la poussière. Outre ces mesures, d’autres astuces existent aussi pour entretenir ce fin produit de la coutellerie.

Les autres astuces de nettoyage

Grâce à des astuces simples et naturelles, il est possible de redonner à votre ustensile de coupe, un éclat brillant. Cela est possible par exemple avec un chiffon imbibé de vinaigre. Ce liquide possède en effet d’importantes propriétés de nettoyage s’agissant de l’entretien de couteau de cuisine. A chaud, son efficacité est encore plus prononcée.

La pomme de terre présente aussi le même pouvoir nettoyant. Lorsque vous la coupez en deux, et que vous y frottez la lame de votre couteau, l’amidon qu’elle contient agit comme un antirouille naturel sur l’acier. Comme le vinaigre, l’essence de térébenthine permet aussi d’avoir le même résultat. Le citron et le bouchon de liège ne sont pas en reste non plus.

Le stockage et l’affûtage

La manière de ranger et d’affûter votre ustensile détermine aussi son efficacité et sa longévité. Pour cela, évitez de ranger votre couteau de cuisine dans un tiroir où vous rangez aussi d’autres outils. Préférez une barre aimantée en bois qui ne raye pas les lames, ou un bloc de couteaux bien entretenu ne servant pas de nid aux microbes.

En ce qui concerne l’affûtage, n’attendez pas que votre accessoire perde de son tranchant avant de l’aiguiser. Pour un usage domestique, un aiguisage deux fois par mois  est conseillé, et deux fois par semaine pour un usage professionnel. Envie d’en savoir plus sur le couteau de cuisine ? Rendez-vous sur cette page.