Jean-Marie Hullot : un des pères de l’iPhone est mort

Derrière une grande découverte, il y a ceux qui se montrent sous les feux des projecteurs et il y a ceux qui restent dans l’ombre. Jean-Marie Hullot fait partie de ceux restés derrière la scène. Il est mort le 19 juin dernier et est resté inconnu du grand public.Toutefois, c’est l’une des personnes ayant pris part aux changements de notre quotidien.

Qui était Jean-Marie Hullot ?

Jean-Marie Hullot est un Français né le 16 février 1954. Après avoir fait l’École Normale Supérieure de Saint-Cloud, il a reçu son doctorat en informatique en 1981 à l’université Paris Orsay sous la supervision de Gérard Huet. Ce grand informaticien ad’abord étéchercheur à l’INRIA de 1979 à 1986, avant d’aller rejoindre NeXT, la société de Steve Jobs. En 1996, il a fondé avec une autre personne RealNames, une entreprisequi traduit les URL, mais celle-ci a fermé en 2002.

Jean-Marie a rejoint Steve Jobs lorsque ce dernier a créé Next, après avoir quittéApple. Et quand il a repris le contrôle de sa société, il a nommé Jean-Marie Hullot directeur technique du service des applications. On dit que c’est lui qui a soufflé l’idée de l’iPhone à Steve Jobs et l’a préparé au sein d’une cellule de développement secrète à Paris. Il a travailléprincipalement sur la synchronisation des différents appareils pour les carnets d’adresses, iSunc et le calendrier, iCal. Lorsqu’Apple a décidé de centraliser le développement de l’iPhone aux États-Unis, il a démissionné. En fait, il ne voulait pas quitter la France. Son parcours complet est à consulter sur ce site.

L’un des pères fondateurs de l’iPhone

L’informaticien français a rejoint Steve Jobs lors de l’une de ses périodes sombres, car c’était au moment où celui-ci a quitté la société chère à son cœur.Le fondateur de la marque à la pomme a recruté Jean-Marie Hullot ainsi que Bertrand Serlet. Ils ont mis en place avec Jobs les fondations de la société Apple d’aujourd’hui. Lorsque Steve jobs est revenu chez Apple, il a confié à Hullot la tête d’une cellule de développement secrète de l’iPhone à Paris en 2001. Hullot a alors dirigé une équipe de 20 personnes qui ont imaginé et développé le smartphone révolutionnaire. Cette cellule secrète a alors été dévoilée en 2003, lors d’un keynote où Steve Jobs a présenté iChat et s’est connecté depuis San Francisco où Jean-Marie Hullot apparaît avec en fond d’écran la tour Eiffel.

Depuis lors, le patron d’Apple a insisté pour que la cellule déménage à la Silicon Valley pour travailler directement avec l’équipe de Cupertino. C’esten 2005, en choisissant de rester en France, que Jean-Marie Hullot a quitté Apple. Il n’a alors pas pu participer à la conception finale de l’iPhone, sorti en 2007.

Jean-Marie Hullot : un homme en avance sur son temps

Son lien avec l’iPhone aurait perduré s’il avait accepté la proposition de Steve Jobs de le rejoindre en Californie. Toutefois,selon ses dires lors d’une interview effectuée en 2006, il n’avait pas envie de déménager.De plus, la partie qui l’intéressait le plus était déjà presque achevée à ce moment-là. Cela n’empêche qu’il a laissé une trace dans l’histoire d’Apple, car c’est lui qui est à l’origine des applications iCal et iSync.

Son inventivité n’a pas commencé avec Apple et ne s’est ni arrêtée avec elle.Il était déjà connu pour la hiérarchisation des requêtes via des mots-clés. Il est également à la source de l’Encyclopédie d’images en ligne, Fotopédia. Depuis 2012 et jusqu’à sa mort, il a géré avec sa compagne une fondation appelée Iris, ayant pour but de sauvegarder la fragile beauté dumonde.Même avant d’avoir eu son diplôme, il avait déjà apporté une grande contribution à la recherche informatique. Son travail de thèse concernait le développement d’un logiciel servant à la modélisation des déplacements d’un robot. C’est grâce à ses recherches qu’il a pu être invité, pendant un an, au Stanford Research Institute de 1980 à 1981.