Redécouvrir la dictée

La langue française est l’une des plus complexes et des plus ardues dans le monde du fait de son orthographe, de sa grammaire ainsi que de son vocabulaire. C’est pour cette raison que la plupart des écoliers détestent la dictée. Celle-ci est pour eux synonyme de fautes et d’angoisse puisqu’ils en perdent leur latin. Depuis quelque temps la dictée est devenue un calvaire et même certains adultes en parlent comme d’un mauvais souvenir. Toutefois, dernièrement des évènements sont survenus pour redonner à la dictée ses titres de noblesse.

La solution au problème de l’angoisse de la dictée

Il faut remarquer que depuis quelque temps, les interlocuteurs entendent parler de la dictée des cités. Il est possible de dire qu’il s’agisse là d’une des solutions apportées au problème que soulève la dictée chez les gens et surtout chez les écoliers.  Après tout, ce n’est qu’avec le recul une fois adulte que certains interlocuteurs prennent goût à la difficulté de cet exercice. C’est pour cette raison que les évènements autour de ce thème ont commencé à augmenter au fil du temps comme en témoignent les nombreux concours d’orthographe et autres qui envahissent la capitale de France. Bien entendu, la difficulté de la langue est la même et durant ces concours et autres évènements du même acabit, les gens ainsi que les élèves qui vont y participer vont sûrement s’arracher les cheveux pour ce qui est d’accorder les temps et se souvenir comment s’écrivent tel ou tel mots. Bien entendu, il est question de rendre l’exercice à la fois plus ludique et plus passionnant pour les interlocuteurs. C’est pourquoi l’entrée en scène des ordinateurs et des tablettes lors des concours est de plus en plus plébiscitée. Après tout, cette technologie marque la fin des pattes de mouches sur papier. Et comble du positif, c’est un moyen écologique puisqu’aucun papier n’est utilisé.

Pourquoi s’être tourné vers une telle solution ?

Bien entendu dans le cadre de la dictée des cités, il est possible pour l’interlocuteur de se poser la question pourquoi choisir des solutions de ce genre pour circonscrire l’angoisse de la dictée chez les élèves ? La réponse en est à la fois simple et compliquée. En effet, il n’y a plus de quoi redouter les bulles lorsque ces dernières sont issues d’une dictée ressemblant à un jeu plutôt qu’à un examen sévère. Cela retient même l’attention des adultes autrefois réfractaire à cet exercice. D’ailleurs, même si cette solution semble nouvelle, il faut que l’interlocuteur comprenne que ce genre chose se faisait également dans les années 1857. Mais bien entendu, ce n’est que plus tard lors de la popularisation de et exercice en divertissement culturel dans les années 1980 que la dictée est devenue amusante. De plus, il ne faut pas oublier la passion que les gens ont pour la langue française. C’est ce qui a conduit après tout à une diversification des concours de dictée, la propageant pour en faire des concours mixtes, des concours de toutes classes sociales mais également des concours intergénérationnels. Car peu importe le niveau, il faut avant tout un sacré travail de la part de l’interlocuteur pour parvenir à avoir une bonne dimension orthographique.