Tout savoir sur la caméra espion

Loin d’être un simple gadget, une caméra espion est utilisée pour enregistrer des scènes. Il s’agit même d’un objet de surveillance et de sécurité qui se propose aussi bien aux particuliers qu’aux professionnels. Malgré sa petite taille, la caméra espion est prisée des particuliers et professionnels souhaitant enregistrer avec discrétion des images et photos.

 

Petit objet à différentes options

Une caméra espion de qualité est souvent équipée d’un système permettant le contrôle à distance surtout si elle s’utilise avec un ordinateur ou un smartphone. Elle permet, ainsi, à l’utilisateur de contrôler à distance la mise en marche ou l’arrêt de l’enregistrement.

Paré des LEDs infrarouge, le petit appareil peut également être utilisé pour enregistrer des scènes en pleine nuit. Ainsi, même en cas d’utilisation dans l’obscurité totale, il permet d’avoir une image et des sons bien clairs. Mais ce n’est pas tout ! Le produit peut adopter d’autres options facilitant l’usage et améliorant la qualité des photos et images enregistrées. Il suffit de les vérifier avant de passer la commande. D’ailleurs, pour un modèle de haut de gamme et à options complètes, il faut s’attendre à un prix onéreux en mini camera espion!

Quel prix pour une caméra espion ?

Le prix est un critère qui ne doit pas être négligé dans son projet d’achat d’une caméra espion. Il varie, bien évidemment, selon la forme, les caractéristiques, les options et la marque. Proposé à un tarif allant des dizaines à des centaines d’euros, le produit est disponible sous de nombreux modèles. Il est donc conseillé de se baser sur ses besoins pour avoir l’appareil qui lui convient réellement.

Ce que dit la loi sur l’utilisation de ce petit objet

L’utilisation des caméras espion dans des lieux publics est généralement régie par des législations bien strictes. L’installation d’un appareil de vidéosurveillance dans un ERP demande généralement les accords préfectoraux. Il faut également que le personnel ainsi que les visiteurs soient au courant de la